Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Église catholique : le Saint siège rappelle le secret de la confection

Publié

le

La Pénitencierie apostolique a publié lundi 1er juillet une note, approuvé par le pape François, rappelant que «Le secret de la confession est une loi divine qui ne peut en aucun cas être modifiée par une loi humaine», en ce moment en pleine crise autour des abus sexuels dissimulés au sein de l’Eglise.

Dans certains continents, les décisions de justice ou les projets de loi mettent à mal le secret de la confession. Comme en Australie, plusieurs États ont voté des lois faisant obligation aux prêtres de dénoncer les abus sexuels sur mineurs dont ils auraient connaissance. Un sujet qui a été justement évoqué la semaine dernière par les évêques australiens avec le pape François lors de leur visite ad limina.

Le Vatican a tenu à rappeler ce lundi que le secret de la confession, qui est un loi divine, restait inviolable en toute circonstance et qu’«aucun pouvoir humain» ne pouvait revendiquer sa supériorité par rapport à ce sacrement. Ce rappel intervient moins de deux mois après le «motu proprio» du pape François modifiant le droit canon pour obliger prêtres et fidèles à signaler à la hiérarchie de l’Eglise tout soupçon d’agression sexuelle ou de harcèlement.

De l’avis des prêtres eux-mêmes, les abus sexuels dont ils peuvent avoir connaissance en confession sont certes extrêmement peu nombreux, mais le message envoyé par cette note formaliste de la Pénitencerie apostolique risque de restreindre les efforts entrepris par le pape dans sa lutte contre les abus sexuels.

©SMG

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC