Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Félix Tshisekedi va rapatrier la dépouille de l’ancien président Mobutu Sese Seko

Publié

le

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Zabanga, Ancien Président de la RDC 1965-1997

Au cours de la campagne aux côtés de son colistier Vital Kamerhe, Felix Thsisekedi avait promu aux habitants de l’ancienne province de l’Équateur le rapatriement prochain du corps de l’ancien président Mobutu Sese Seko.

“Je suis venu ici pour solliciter vos voix, le 23 décembre. Il faut aller voter et sanctionner l’actuel régime qui fait beaucoup du mal aux Congolais. Les gens disent que le président Mobutu avait mal dirigé, que cela soit le cas ou pas, c’est un fils de ce pays. Et, une fois au pouvoir, nous allons rapatrier son corps”, avait promu Félix Tshisekedi devant des centaines de militants réunis au stade Bakusu le 19 décembre 2018.

La République démocratique du Congo n’a jamais enterré ses grands morts avec les honneurs dus à leur rang. Certes le président Mobutu avait permis qu’un hommage populaire soit rendu à la dépouille de Joseph Kasa-Vubu ramenée à Kinshasa, mais celui-ci était mort ecarté du pouvoir à Boma où il a été assigné à résidence, et il sera inhumé dans son village.

Les cendres du corps incinéré de Patrice Emery Lumumba ont été répandues dans un coin perdu du Katanga. Patrice Emery Lumumba, Maurice Mpolo et Okito n’ont pas de tombe au Congo. Moïse Tshombé est mort en prison en Algérie et est enterré à Bruxelles. Mobutu est mort et enterré dans son lieu d’exil au Maroc.

Le maréchal Mobutu. 32 ans de règne sur le Zaïre et 32 ans d’amour et de haine avec la Belgique. Mobutu est mort en exil d’un cancer de la prostate dans un hôpital de Rabat. Seule sa famille vient encore le voir. En mai 1997, il avait dû fuir Kinshasa, alors aux mains des rebelles dont le porte-parole était un certain Laurent Désiré Kabila. Sa dépouille n’est jamais revenue au pays. Mobutu Sese Seko n’était pas qu’un fantasque en tenue Léopard. Il a dirigé le pays d’une main de fer.

Heri Bitamala

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC