Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Kongo Central: Une structure exhorte Félix Tshisekedi de gracier Ne Muanda Nsemi

Publié

le

Ne Muanda Nsemi

L’Alliance fraternelle de la jeunesse intellectuelle du Kongo-Central demande au chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi, d’user de sa « magnanimité pour gracier le leader de Bundu Dia Mayala ». Ce, dans le cadre de la décrispation de la situation politique en RDC, tel que prôné dans son discours d’investiture et dernièrement lors du lancement de son programme d’urgence de 100 jours, affirment ces jeunes.

Ils l’ont dit dans une déclaration à la presse dimanche 10 mars à Kinshasa.

« En tant que chef spirituel de Bundu dia Kongo et autorité morale de Bundu dia Mayala, Ne Muanda Nsemi est le principal leader de la province du Kongo Central capable de fédérer toutes les filles et fils des Bakongo. A ce titre, le gracier et organiser son retour en digne fils de ce pays ne ferait que garantir le soutien du peuple Bakongo au mandat du chef de l’Etat. Le retour en homme libre de Ne Muanda Nsemi sur la scène politique congolaise contribuera de manière sensible à renforcer et à consolider la cohésion, la réconciliation et l’unité nationale qui demeure votre cheval de bataille du chef de l’Etat », plaide Tychique Sakametu, coordonnateur de cette structure.

Pour lui, Ne Muanda Nsemi est toujours vivant, mais il vit en clandestinité. Il estime ainsi que la grâce présidentielle est la seule et l’unique voie qui lui permettrait à ce leader politique de recouvrir ses droits d’homme libre. Ne Muanda Nsemi s’était évadé de la prison de Makala en mai 2017 avec des milliers d’autres prisonniers. Début mars de la même année, il avait été jeté en prison pour «outrage au chef de l’Etat, constitution d’une milice, incitation à la haine tribale, enlèvement, détention illégale d’armes de guerre et séquestration».

Radio Okapi

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC