Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Sud-Kivu: 300 rebelles qui ont déposé leurs armes ne sont pas prise en charge.

Publié

le

Les militaires des forces armées de la République Démocratique du Congo. Photo: DT

Environ 300 combattants d’un groupe rebelle Nkubito ont quitté la semaine dernière leurs bastions de Numbi et Ziralo avec l’intention de déposer les armes.

“Ces rebelles ont décidé de rendre les armes et de répondre à la main tendue des autorités locales”, a déclaré l’Administrateur du territoire assistant en charge de finances de Kalehe, Monsieur Pascal Cimana. “Ils sont arrivés il y a une semaine. Mais certains de ces éléments qui sont déjà à Minova et d’autres à Numbi sont jusque non pris en charge par le gouvernement,” a-t-il précisé.

“Le manque d’un encadrement adéquat de la part des autorités militaires pousserait ces éléments à ériger des barrières partout et à rançonner la population”, a déclaré Pascal Cimana.

Cet appel intervient un jour après que le président de la société civile, Numbi Richard Nsegiyumva, ait également demandé aux autorités de surveiller la présence de groupes armés non contrôlés dans plusieurs villages de Kalehe.

Pascal Cimana pense que cette situation pourrait décourager d’autres groupes armés de déposer les armes, d’où un appel urgent à toutes les autorités afin que la solution puisse être trouvée.

Il convient de noter que d’autres groupes armés sont toujours présents dans le territoire de Kalehe et prêts à déposer les armes.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC