Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Sud-Kivu: le général Akili Mundos promet d’apporter le soutien aux rebelles qui ont déposé les armes.

Publié

le

Répondant à plusieurs appels des autorités locales et de la société civile de Kalehe sur la non prise en charge des Mai-Mai qui ont déposé les armes à Numbi et Minova, le général Akili Muhindo Mundos Charles, commandant de la 33e région militaire, a rassuré que des dispositions seraient prises pour leur prise en charge, notamment dans les territoires de Kalehe, Shabunda Kalehe et Fizi.

Dans un entretien avec les médias locaux, ce haut gradé de l’armée précise que les sensibilisations menées par l’armée ont porté des fruits avec la reddition de plusieurs groupes armés sur l’ensemble de la région.

Il y a une semaine, les autorités et la société civile ont dénoncé l’inaction de l’armée en faveur des rebelles qui se sont rendus. Des affirmations que rejettent les FARDC qui rappellent qu’il incombe aux autorités locales de prendre en charge les rebelles avant l’intervention de l’armée.

« Il convient toutefois de rappeler que ce sont des civils qui ont pris les armes contre le pays et que, par conséquent, ce sont les autorités politiques et administratives qui devraient intervenir en premier lieu devant l’armée, » a déclaré le Général Mundos. Et d’ajouter « tous ces rebelles cantonnés dans différents sites seront transférés à des endroits précis pour leur encadrement en attendant de clôturer le processus de leur intégration dans l’armée ou dans la vie civile ».

A LIRE AUSSI: 300 rebelles qui ont déposé leurs armes ne sont pas prise en charge.

Le Général Mundos appelle par ailleurs ces éléments à ne pas commettre des actes qui compromettraient le processus de leur reddition notamment en s’attaquant aux civils et à leurs biens. Il a également rassurer que les efforts se poursuivent pour ramener de l’ordre et de la discipline au sein des troupes en uniformes. Ceci passe notamment par la suppression des barrières et l’interdiction de se présenter dans des sites d’exploitation des minerais dans toute la région.

Le général Mundos appelle également ces groupes armés à ne pas commettre d’actes pouvant compromettre le processus de reddition, notamment en attaquant des civils et leurs biens. Il a également rassuré que les efforts se poursuivaient pour ramener l’ordre et la discipline au sein de l’armée. Cela inclut la suppression des barrières et l’interdiction aux militaires de fréquenter les sites d’exploitation minière dans la région.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC