Connecte-vous avec nous sur

A la Une

RDC: un membre de l’OMS tué dans une attaque contre un hôpital à Butembo

Publié

le

Un membre de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été tué vendredi lors de l’attaque d’un hôpital à Butembo, actuel épicentre de l’épidémie d’Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo, a indiqué le directeur général de l’OMS. « Mes collègues et moi-même portons le deuil de la perte d’un courageux collègue qui sauvait des vies pour en terminer avec Ebola », a réagi le DG de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, sur Twitter. « Nous sommes scandalisés par l’attaque. Les travailleurs de santé ne sont pas des cibles », a-t-il ajouté.

De source congolaise, la victime est un médecin camerounais qui participait à la réunion d’une équipe anti-Ebola prise pour cible par un groupe rebelle.

« C’est l’hôpital des cliniques universitaires de Butembo qui a été attaqué. L’équipe de riposte (à Ebola) était en réunion. Les Maï Maï (ndlr: milices armées) avec armes à feu sont arrivés et ont tiré sur les gens. Un médecin épidémiologiste est tombé puis a été amené aux urgences. Ses collègues ont été blessés. Le médecin camerounais a succombé après », a déclaré à un correspondant de l’AFP le maire de Butembo, Sylvain Kanyamanda. « Nous sommes à la poursuite des assaillants », a ajouté le colonel Paul, commandant par intérim de la police à Butembo.

Déclarée le 1er août, l’actuelle épidémie d’Ebola a provoqué 843 décès dans la région de Beni-Butembo, dans le Nord-Kivu ,(777 confirmés et 66 probables), selon les derniers chiffres officiels du ministère de la Santé en date de mercredi.

Il s’agit de la deuxième épidémie la plus grave dans l’histoire du virus à fièvre hémorragique, après celle qui a tué plus de 11.000 personnes en Afrique de l’Ouest en 2014.

Le nombre de décès et de cas avérés a nettement augmenté ces dernières semaines à Butembo et à Katwa, après de précédentes attaques contre les deux centres de traitement d’Ebola (CTE) de ces localités voisines.

L’épidémie d’Ebola inquiète fortement les deux pays voisins de la province du Nord-Kivu, l’Ouganda et le Rwanda, qui ont commencé vacciner leur personnel de santé.

Au total 102.505 personnes ont été vaccinées en RDC depuis le début de l’épidémie.

En fin de soirée, l’OMS a confirmé le décès « du docteur Richard Valery Mouzoko Kiboung, un épidémioligiste déployé par l’OMS contre Ebola en RDC (…) Deux autres personnes ont été blessées dans l’attaque mais seraient dans un état stable ».

« Nous sommes scandalisés par cette attaque: les professionnels de santé et les équipements sanitaires ne doivent jamais être des cibles », a déclaré le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le ministère de la Santé, dans son bulletin quotidien, a précisé que ce sont un médecin local et un chauffeur qui ont également été blessés dans l’attaque. « Les assaillants ont, par ailleurs, incendié des véhicules et le triage construit à l’entrée de l’hôpital ». La police est à la recherche des assaillants.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC