Connecte-vous avec nous sur

A la Une

La Monusco se prépare à fermer plusieurs de ses bureaux en RDC

Publié

le

La mission d’observation des Nations Unies au Congo (MONUSCO) envisage la fermeture de ses quelques huits bureaux en RDC, principalement dans la partie ouest. Au total, huit bureaux doivent fermer avant 30 juin 2019, a annoncé le cheffe de la mission onusienne Leila Zerrougui.

Ces bureaux dont les postes sont principalement occupés par les congolais dans les départements de droit de l’homme, communication, affaires politiques etc devront fermr d’ici l’été prochain.

Il s’agit des villes de l’ouest à savoir, Dungu, Mbandaka, Bandundu, Kamina, Matadi, Mbuji-Mayi et Kisangani et la ville de Lubumbashi interviendra en dernier.

Les moyens devraient se concentrer désormais dans les milieux où sévissent les groupes armés. La Monusco  supprimera par ce geste 6700 postes dont les 3/4 sont occupé par les congolais. Les effectifs militaires ne seront pas touché.

La Monusco anticipe une baisse de son budget

Car si le mandat de la Monusco a été renouvelé fin mars quasiment inchangé, son nouveau budget, qui entrera en en vigueur au 1er juillet, lui, va baisser. Avec ces fermetures, la Monusco prend donc les devants sur le budget de la mission de maintien de la paix qui sera adopté comme chaque année en juin à l’Assemblée générale de l’ONU. Le budget qu’elle a soumis prévoit une baisse de 100 millions de dollars sur près de 1,2 milliard.

Mais pas sûr que cela soit suffisant. Car selon Leila Zerrougui, c’est un effort de 200 à 250 millions de dollars que New York avait initialement demandé. Reste donc à savoir si la nouvelle donne politique en RDC convaincra l’ONU de revoir à la baisse ses exigences en termes d’économies.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC