Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Félix Tshisekedi invité au premier Sommet Russie-Afrique par Vladimir Poutine.

Publié

le

Le gouvernement de la Fédération de Russie a saisi l’occasion du Forum économique international de Yalta pour relancer, par le biais de la délégation sénatoriale congolaise, l’invitation adressée par le Président Poutine à son homologue congolais, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, à participer au premier Sommet Russie-Afrique qui se tiendra en octobre 2019, en marge duquel est envisagé un tête-à-tête entre les deux chefs d’Etat.

She

Ancien vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, S.E. She Okitundu y a été convié dans le cadre du groupe d’amitié RDC-Russie de la chambre haute du parlement congolais, où il a été élu sénateur.

Yalta, est une ville historique et symbolique où a été défini le nouvel ordre planétaire au lendemain de la deuxième guerre mondiale entre trois grandes puissances que sont la Russie, l’Angleterre et les Etats-Unis.

La délégation congolaise dont fait également partie le Sénateur Amiral Kabamba, est conduite par le Sénateur Jean Claude Mokeni qui préside le groupe d’amitié congolo-russe.

La contribution de l’ancien vice-Premier ministre congolais a porté essentiellement sur le partenariat stratégique, mutuellement avantageux entre la RDC et la Fédération de Russie, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations-Unies, sur le plan diplomatique, en matière de défense et dans les domaines économique et culturel.

Le Sénateur She Okitundu a également fait de la promotion de la coopération triangulaire et sud-sud, une alternative, à tout le moins complémentaire à la coopération traditionnelle dont le bilan s’avère, plus d’un demi-siècle plus tard, manifestement et globalement déficient.

Subsidiairement, l’ancien vice-Premier ministre congolais a prôné une coopération décentralisée notamment, dans le cadre de jumelages provinciaux et urbains, voire sectoriels entre hôpitaux, universités et aéroports.

Au terme d’un plaidoyer saisissant, un accord de principe a été dégagé pour l’octroi de bourses d’études, la spécialisation pour les étudiants finalistes congolais et le renforcement des capacités pour médecins et professeurs moyennant des participations à des conférences scientifiques.

She Okitundu a aussi mis l’accent sur le caractère déterminant du secteur privé dans le décollage économique de la RDC principalement en matière de création des richesses et d’emplois. Il a en outre, fait état d’inestimables opportunités d’investissement qu’offre la RDC en tant que dépositaire de produits stratégiques, ainsi que sur les facilités réservées aux investisseurs potentiels dans une approche « gagnant-gagnant » !

She Okitundu a également réitéré l’impérieuse nécessité de l’implication multiforme de la Russie dans la marche de la RDC vers l’émergence, en particulier, dans le cadre des BRICS (Brésil, Russie, Inde, République d’Afrique du Sud), pays émergents auxquels il faut associer la Turquie.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC