Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Uvira : routes en délabrement très avancé malgré le péage route

Publié

le

Plusieurs tronçons routiers de la ville d’Uvira sont dans un état de délabrement avancé.    Les questions subsistent sur la destination des fonds alloués à l’entretien des routes et récoltés par le Fond d’entretien routier, FONER.

Ces fonds dits de payage route sont perçus sur plusieurs points de perception notamment à Kiliba sur l’axe Bukavu vers Bukavu.

Selon nos sources, les  conducteurs des voitures payent par jour pour la traversée une somme de 4000 francs congolais, ceux des bus de marque Noah et Hiace versent pas moins de 6000 francs congolais et le passage des lands cruisers est conditionné par le payement de 5 dollars. Les engins lourds sont soumis à une autre tarification. Les camions sont assujettis au versement d’un montant équivalent à 10 dollars américains et les remorques versent le double de ce montant.

Certains conducteurs rencontrés sur le parking de Mulongwe regrettent le fait qu’ils payent beaucoup d’argent  mais rien n’ai visible sur terrain.

Le Directeur du FONER Uvira s’est réservé de tout commentaire. Il a estimé que le ministre national des infrastructures est mieux placé pour éclairer la lanterne sur cette question.

Pour rappel, plusieurs axes routiers de la voirie urbaine et des différents coins de la ville d’Uvira nécessitent une réhabilitation pour une bonne circulation des personnes et de leurs biens.

Le Directeur provincial de l’office de Voirie et Drainage qui a pour attribution de réhabiliter les routes a dans une interview accordée à KivuPress.info a précisé que c’est le défaut de financement qui est à la base de l’entretien des routes au Sud Kivu.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC