Connecte-vous avec nous sur

A la Une

Où en est la RDC, cent jours après l’investiture de Felix Tshisekedi?

Publié

le

Chacun pourra faire son bilan, mais force est de constater que les choses sont  en train de bouger positivement dans ce pays.

Le faisceau d’actions multiformes entreprises par le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans les domaines aussi bien diplomatique, politique, socio-culturel et économique ont au moins le mérite d’avoir redonné espoir aux Congolais désormais convaincus que l’on peut vivre et bien vivre dans ce pays.Dans la capitale notamment, la population qui est elle-même témoin d’innombrables chantiers de la voirie urbaine dans toutes les communes où l’on travaille nuit et jour attend avec impatience de rouler très bientôt sur des routes qui n’exposent pas les véhicules à un déclassement hâtif.

En outre, d’autres travaux de grande envergure sont entrepris par les sociétés concernées en vue notamment d’assurer une plus grande desserte en eau et en électricité à la population.
Déjà, les voisins du Chef de l’Etat, les militaires et leurs membres de famille du camp Tshatshi ont vu avec ravissement l’eau qui avait tari depuis fort longtemps couler à nouveau des robinets.

De même, dans les secteurs de la santé et de l’éducation, des actions phares sont en cours d’aboutissement, à l’instar du chantier de l’école Mokengeli à Lemba. Même si Kinshasa est le miroir de la RDC, les actions prévues dans le programme d’urgence du Chef de l’Etat ne concernent pas que la capitale, mais l’ensemble du territoire national.

N’a-t-on pas par exemple vu le directeur de Cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe se rendre  dans le Kongo Central pour inaugurer la ligne 70 KV Sanga-Gombe-Matadi et le poste haute tension Kintadi situé dans le secteur de Gombe Matadi, à 50 km de Mbanza-Ngungu ?

Ce poste haute tension Kintadi va alimenter premièrement les cités de Gombe Matadi et Nkamba, en attendant le parachèvement des travaux pour Luozi.

Plus globalement au plan économique, on s’est vite rendu compte, grâce aux actions et initiatives entreprises dans le cadre du programme d’urgence du Chef de l’Etat, que l’on peut vaincre la corruption dans ce pays tout en y assurant une bonne gouvernance  et une distribution plus équitable du revenu national à l’ensemble de la population.

Aux plans politique et des droits humains, les cent premiers jours du Président Félix  Antoine Tshisekedi à la magistrature suprême de la RDC font désormais souffler sur ce pays le nouveau vent de liberté qui a déjà permis aux prisonniers politiques de sortir des geôles et aux exilés politiques de rentrer librement dans leur Congo natal.

Mais liberté signifie sécurité. D’où l’implication personnelle du Président de la République qui s’est même rendu sur place à l’Est du pays, particulièrement à Beni, pour rechercher les voies et moyens d’éradiquer, une bonne fois pour toutes, les groupes armés nationaux et étrangers islamisés qui y sèment mort et désolation.

A l’évidence, la menace que représentent  ces groupes armés terroristes ne concerne pas que la RDC, mais aussi des Etats voisins. D’où le souci du Président Félix Tshisekedi de normaliser les relations avec les différents voisins avec lesquels Kinshasa ne se parlait presque plus, notamment l’Angola, la République du Congo, le Rwanda et l’Ouganda en vue de faire face non seulement aux défis de développement qui leur sont  communs, mais également aux défis sécuritaires.

En plus des pays précités de la sous-région auxquels il faut ajouter le Kenya, le nouveau Président élu de la RDC a fait une entrée fort remarquable dans la cour des Chefs d’Etats de l’Union Africaine, à l’occasion du 32ème sommet de l’UA à Addis-Abeba en Ethiopie, sommet au cours duquel tous ses collègues présents voulaient avoir l’honneur de lui serrer la main.

Bien plus, pour une première participation, le Président Félix Antoine Tshisekedi aura réussi un coup de maître en se faisant élire 2ème vice-président de l’UA pour un mandat d’une année.

Les espoirs soulevés par le nouveau Chef de l’Etat congolais sont donc perceptibles aussi bien dans son pays mais également en Afrique et même aux Etats-Unis où son séjour, du 03 au 07 avril dernier, s’est soldé par un engagement de ce pays à soutenir l’agenda du Président Tshisekedi dans sa lutte contre les antivaleurs et dans ses efforts pour le bien-être du peuple congolais.

Les actions entreprises dans le cadre de son programme d’urgence lancé officiellement le samedi 02 mars 2019 prouvent que le Président Félix Tshisekedi est déterminé à tenir ses engagements et que la RDC est désormais sur la bonne voie.

Publicité
Commentaires

DERNIERES MINUTES

EPIDEMIE EBOLA EN RDC