Aurores Boréales : un rêve à la portée de tous !

Voyage en Laponie
Voyage en Laponie

Benjamin est photographe professionnel, passionné de voyages et de photographie de paysage. Il a d’ailleurs vendu ses photos à la société Asus pendant plusieurs années (New York, Paris, …) et de nombreux tirages d’art aux particuliers. Il est parti une semaine complète en Laponie Finlandaise avec le guide Jean-Marc Perigaud, co-responsable de l’agence de voyages Aventures Arctiques dont vous trouverez facilement les voyages sur leur site web.

Où les trouver ?

On trouve les aurores boréales proches de l’hémisphère nord essentiellement. Vous pouvez en voir dans différents pays, mais l’endroit dont nous allons parler aujourd’hui se situe en Europe, à une paire d’heures d’avions d’ici : En Laponie Finlandaise.

La Laponie est une région d’Europe à cheval sur la Suède, la Finlande, la Norvège et une petite partie de la Russie. La bas, il fait froid huit mois de l’année. Entre 0° et -40°. Il fait nuit plusieurs mois d’affilés. Il faut être complètement fou pour partir en vacances la bas en plein hivers. Enfin … Pas totalement. Car dans cette partie reculée du monde, on y observe des paysages magnifique et avec un peu de chance des aurores boréales.

Quand partir ?

Si vous souhaitez uniquement profiter des aurores boréales, partez entre octobre et décembre. Il fait nuit 100% du temps et vous augmenterez vos chances d’en observer. De plus, la météo est souvent plus clémente. Par contre, les paysages ne sont pas enneigés comme en début d’année (janvier, février, mars). Si vous souhaitez profiter de quelques heures de jours tout en gardant une chance d’observer les aurores, partez plutôt début septembre ou début janvier. C’est ce que Benjamin a fait et nous raconte à travers ces quelques lignes.

Laponie
Laponie

Pourquoi avoir choisi cette destination ?

Benjamin Babiz a choisi cette destination parce qu’il avait besoin de s’évader. Ce choix était presque prémonitoire puisqu’à peine deux mois après, la France entrait dans plusieurs longues semaines de confinement. Il voulait voir les territoires enneigés, le soleil rester au bord de l’horizon pendant plusieurs heures avant de se coucher et laisser place à d’éventuelles aurores boréales.

Le choix de l’agence à été relativement simple : c’est celle que tous les photographes qui ont été en Laponie avant lui, lui ont recommandée. Un guide très humain, débordant de passion pour son métier et de connaissances sur son territoire. Un groupe restreint d’une dizaine de personnes maximum et un dépaysement total.

Comment se passe une journée type ?

La journée type est très particulière. Un petit déjeuner à 8H00 pour un départ du Lodge ou le groupe loge la nuit à 09H00. Entre vingt et soixante minutes de routes pour atteindre le départ d’une randonnée prévue par le guide.

Le petit groupe s’équipe (raquettes pour marcher dans la poudreuse, Pulka* pour trainer le matériel photo, tenue adaptée aux efforts dans le grand froid**) et entame une randonnée d’environ une heure. La randonnée peut mener à un sommer ou simplement un abris pour faire un feu et se restaurer. Evidemment, ceux qui veulent s’arrêter pour prendre une photo peuvent le faire quand ils le souhaitent. Là bas, on ne se perd pas. C’est bien simple, les randonnées choisies sont tellement préparées que la seule trace dans la neige est celle du guide. Bien loin des « spots » touristiques ou des dizaines de cars déposent des centaines de touristes.

Une véritable sensation d’être le premier à passer par là, en tout cas au moins depuis le groupe de la semaine d’avant. Les arbres sont recouverts de neige, le paysage est blanc. On avance dans un profond silence, en slalomant entre les sapins. Le seul bruit est celui des raquettes qui s’enfoncent dans la neige et les pulkas qui glissent dans la foulée. L’évolution est difficile dans ces conditions car le froid et et les efforts physiques font brûler énormément de calories. Benjamin se plait à raconter que malgré une nourriture copieuse proposée pendant le séjour, il a perdu plusieurs kilos en une semaine (qu’il a d’ailleurs repris à son retour en métropole). Retour au lodge vers 16H00 pour se réchauffer quelques heures, parfois faire une sieste ou se doucher après une mésaventure (Benjamin nous raconte les péripéties d’Audrey qui s’est retrouvée le pied gauche dans l’eau glacée par -20° et pris en charge par le guide pour éviter des engelures ou pire encore) avant de repartir à la traque aux aurores.

Observer les aurores boréales

Jean-Marc Perigaud, guide depuis une quinzaine d’années en Laponie Finlandaise, a pour habitude de dire que tant qu’on ne tombe pas de fatigue, il faut guetter l’occasion de voir une aurore. On ne peut pas les prévoir précisément, malgré les différents appareils à notre disposition. Trop d’éléments entrent en compte, comme tout bêtement la météo; En effet, s’il y a des nuage épais, vous ne verrez pas d’aurores. ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas, simplement qu’elles sont cachées derrière la masse nuageuse.

C’est pourquoi Benjamin avait prévu de passer une majeur partie de ses nuits dehors. Il raconte avoir eu froid plusieurs fois mais ne pas avoir abandonné, animé par l’envie de découvrir pour la première fois ce phénomène surnaturel. Et d’ailleurs, il a été récompensé. Elle était faible mais elle était là. ça a duré une petite dizaine de minutes, il l’a regardée danser dans le ciel, derrière un petit nuage.

Ce soir là, il s’est promis de revivre cette expérience au moins une fois dans sa vie. Sans aucun doute, accompagné de Jean-marc et du reste du petit groupe de passionnés ou novices, venus pour admirer le même spectacle.

  • La pulka est un traineau avec un couvercle, qui permet de tirer une grosse charge de matériel sans s’épuiser et sans trop suer car la sueur peut être traitre par grand froid, dès lors que vous vous arrêtez un instant (elle gèle et refroidit brutalement la température de votre corps)
  • * – 20° en moyenne.

 

Vous pouvez consulter le reportage photo de Benjamin Babiz sur son site internet www.benjaminbabiz.fr/paysages .

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante