Comment choisir son vélo électrique ?

Comment choisir son vélo électrique
Comment choisir son vélo électrique

Avec une croissance annuelle à deux chiffres (12 % en 2019), le marché du vélo électrique et des VAE est particulièrement dynamique. Les modèles se multiplient, à l’instar des gammes. Dans ce contexte, choisir son vélo s’avère assez compliqué.

Vélo de route ou trekking électrique, VAE de ville, VTT électrique ou vélo cargo à assistance électrique, vous êtes perdu ? Découvrez nos conseils pour trouver votre modèle.

Quelles sont la différence entre vélos électriques et VAE ?

Souvent confondus, le vélo électrique et le vélo à assistance électrique (VAE) sont pourtant bien différents. Mais, tous deux peuvent être financés par un crédit consommation.

Une mobylette au design de vélo

Un vélo électrique s’apparente à un scooter. Il suffit d’actionner la manette des gaz pour démarrer le moteur électrique, et ce, sans avoir à pédaler. Avec sa vitesse maximale de 45 km/h, il est juridiquement considéré comme un 50 cm3 à moteur thermique. À ce titre, ce vélo doit être homologué par le service des mines. Quant à son conducteur, il doit porter un casque et ne peut rouler sur les pistes cyclables.

Un vélo à l’assistance utile

Selon la directive 2002/24/EC, le vélo à assistance électrique reste considéré comme un vélo à trois conditions :

  • l’assistance électrique ne doit s’activer que lors du pédalage ; autrement dit, elle doit se couper quand le cycliste ne pédale pas sauf s’il a une assistance au démarrage ne dépassant pas 6 km/h et autorisée par la loi ;
  • l’assistance électrique doit se couper lorsque la vitesse de 25 km/h est atteinte ;
  • la puissance du moteur est limitée à 250 Watts par la réglementation européenne.

Dernière distinction entre vélo électrique et vélo à assistance électrique : le prix. Le premier coûte entre 1500 € et 3000 €, voire plus. Le second coûte moins de 1000 €. Vous souhaitez un financement pour vous offrir l’un de ces modèles ? Rendez-vous sur ce site.

Une alternative à la voiture

Idéal pour parcourir de longues distances sans trop de fatigue, un vélo électrique ne nécessite pas de pédaler pour bénéficier de l’aide du moteur, contrairement à un VAE. Circuler en vélo à assistance électrique permet quant à lui de maintenir une activité physique malgré son alimentation par la batterie. Car, celle-ci permet d’activer l’assistance au pédalage pour rendre les trajets moins éprouvants, notamment lorsqu’il s’agit de franchir des côtes.

Pratiques donc, les deux modèles sont également bien moins chers qu’une voiture, ce qui constitue une alternative de choix en ville.

Comment choisir son vélo électrique ?

Les vélos électriques et les VAE se déclinent une diversité de modèles :

  • vélo électrique de ville,
  • vélo ou VAE de course,
  • VTC,
  • compacts ou pliants,
  • Etc.

Conseil n° 1 : acheter un modèle selon vos besoins et usages

Les vélos peuvent être équipés d’accessoires très utiles comme des sacoches, des gourdes, des paniers… Pour les parents de jeunes enfants, il est possible de les transporter à l’arrière du vélo, comme avec les vélos cargo. Pour les sportifs, le VTT électrique ou le vélo électrique de route permettent de franchir facilement les montées.

Selon vos besoins, un vélo avec assistance « tout ou rien » peut être plus indiqué qu’une assistance progressive, et inversement.

Conseil n° 2 : comparer les batteries

La batterie est l’un des premiers points à vérifier lors de l’achat d’un vélo électrique ou d’un VAE. Car, quand elle est déchargée, le vélo devient particulièrement très difficile à piloter.

De plus, il peut être plus ou moins aisé de l’enlever et la replacer selon qu’elle se situe à l’avant ou à l’arrière du tube de selle, dans le cadre, voire sous le porte-bagages. Parfois, les batteries sont non amovibles. Il faut donc s’assurer que la recharge peut être effectuée dans de bonnes conditions.

Conseil n° 3 : éviter un achat sur internet

Il est préférable d’acheter son vélo électrique dans un magasin proche de chez vous. D’une part, vous pouvez l’essayer. D’autre part, vous êtes certain de bénéficier d’un dépannage rapide en cas de besoin et d’un suivi pour les entretiens.

Conseil n° 4 : porter votre choix sur un modèle subventionné

Certaines régions offrent des primes à l’achat pour VAE, vélos cargo, vélos pliants ou vélos adaptés. C’est, par exemple, le cas en Île-de-France.

Pour conclure, il existe deux grandes familles de vélos électriques proposant une grande variété de modèles à choisir selon ses usages, l’autonomie de la batterie et son budget. Pouvant bénéficier d’une subvention, cet engin peut également être financé par un prêt personnel. Dans tous les cas, veillez à vous prémunir contre le vol, ces vélos étant prisés des délinquants.

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante
Les derniers articles par Aimable et Souriante (tout voir)