Comment faire le raccordement en eau quand mon terrain est non viabilisé 

Comment faire le raccordement en eau quand mon terrain est non viabilisé 
Comment faire le raccordement en eau quand mon terrain est non viabilisé 

Comment faire le raccordement en eau quand mon terrain est non viabilisé

En raison de la crise du logement et de la flambée consécutive des prix de l’immobilier, les propriétaires mettent de plus en plus en vente des terrains non viabilisés. Cela leur permet d’écouler plus facilement leurs terrains puisque le pouvoir d’achat des potentiels acquéreurs s’est réduit.

Il revient alors à ces derniers de se charger des travaux de viabilisation comme le raccordement en eau. Vous êtes dans le cas et vous vous demandez comment procéder. Voici un article qui explique comment faire le raccordement en eau, ainsi que tout ce qui concerne la viabilisation d’un tel terrain.

Différence entre un terrain viabilisé et non viabilisé

Un terrain non viabilisé est un terrain qui ne possède pas un raccordement au réseau d’eau, d’électricité, de gaz, de téléphone et même d’assainissement. Il n’est donc raccordé à aucun réseau. En revanche, un terrain viabilisé est en conséquence tout le contraire.

Ainsi, le terrain viabilisé est raccordé à tout ou à la plupart des réseaux suivants :

  • le gaz ;
  • l’eau potable ;
  • les eaux usées ;
  • l’électricité ;
  • le téléphone ;
  • l’assainissement.

Le terrain non viabilisé doit donc bénéficier de travaux de viabilisation qui incluent de longues procédures et un budget supplémentaire. Viabiliser un terrain demande une démarche particulière pour chaque type de raccordement.

Pour en savoir plus, vous pouvez poser des questions à un expert pour un raccordement au réseau d’eau pour terrain non viabilisé par exemple.

En savoir plus sur le raccordement eau terrain non viabilisé

Comment obtenir des informations sur le plan local d’urbanisme ?

Le plan local d’urbanisme est un ensemble de documents qui présente les règles d’aménagement d’une commune. Pour qu’un terrain soit autorisé à la viabilisation, il doit répondre aux exigences du plan local d’urbanisme (PLU) qui évoque le projet d’aménagement de la commune où il se trouve.

Il est alors important de prendre connaissance de ce plan local d’urbanisme. Vous pouvez procéder de deux manières pour obtenir les informations sur le plan local d’urbanisme de la commune dans laquelle se trouve votre terrain.

D’abord, vous pouvez consulter le PLU en vous rendant à la mairie de ladite commune. Mais bien avant, prenez le soin de contacter par téléphone le service d’urbanisation pour vérifier les horaires d’ouverture. Ce sera également l’occasion de prendre un rendez-vous si nécessaire.

L’avantage de cette méthode est que vous pourrez échanger avec les employés du service si vous avez des questions.

Si vous ne souhaitez pas vous rendre à la mairie, il est possible de consulter le PLU de certaines communes en ligne. Pour ce faire, rendez-vous sur le site officiel de la mairie, dans la rubrique « Open data » ou « Urbanisme ». Mais prenez le soin de vérifier que vous consultez la dernière mise à jour du PLU.

Comment faire pour viabiliser mon terrain ?

Mettre en œuvre la viabilisation d’un terrain passe d’abord par une procédure administrative. En effet, vous ne pouvez viabiliser un terrain que si vous êtes en possession d’un certificat d’urbanisme et d’un permis de construire.

Le certificat d’urbanisme doit être demandé auprès de la mairie, avant même d’acquérir votre terrain. Il s’agit d’un document très précieux qui va permettre au maître d’ouvrage de votre futur chantier de viabilisation de connaître l’état des raccordements ou encore la proximité des réseaux.

Pour l’obtenir, vous devez faire une demande avec une lettre descriptive de votre projet de construction.

En ce qui concerne le permis de construire, il va aussi falloir vous adresser à votre mairie. Il faut souligner qu’un permis de construire est un titre obligatoire pour tout projet de construction de plus de 20 min 2 s.

Dès que vous serez en possession de ces deux documents, vous pourrez démarrer les travaux de viabilisation proprement dits. Le processus de viabilisation d’un terrain non viabilisé varie en fonction des raccordements aux réseaux qui doivent s’effectuer sur celui-ci.

Pour faire un raccordement au réseau d’eau, commencez par contacter la mairie pour remplir un formulaire de demande de raccordement. Dès que cette formalité obligatoire est remplie, vous devez contacter la société des eaux de la zone où se trouve le terrain pour introduire la même demande.

Dès que la demande est validée, il revient à ladite société de mandater alors un technicien pour déterminer avec vous l’emplacement du compteur avant de vous faire parvenir un devis. Les travaux seront programmés une fois que la société reçoit votre paiement.

Puis-je viabiliser mon terrain par mes propres moyens ?

La réponse à cette question est oui. L’initiative de viabilisation étant prise par le propriétaire du terrain, il s’ensuit que vous pouvez viabiliser votre terrain par vos propres moyens. Si vous maîtrisez ce genre d’ouvrage, vous pouvez faire les travaux de viabilisation vous-même.

Toutefois, il est conseillé de faire appel à une entreprise de viabilisation pour bénéficier d’une expertise.

Dans le cas du raccordement au réseau d’eau, vous paierez par vos propres moyens les frais liés à la protection du compteur et la réalisation du réseau sur le terrain. Par contre, la mairie prendra en charge les travaux qui seront réalisés sur la voie publique.

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante