Loading

Le premier ministre français : le confinement restera au moins jusqu’au 1er décembre

Le premier ministre français a annoncé que le confinement restera au moins jusqu’au 1er décembre probablement plus longtemps – et que les cafés, bars et salles de sport resteraient probablement fermés plus longtemps.

Lorsque la France est entrée en état de fermeture pour la deuxième fois le 30 octobre, le président Emmanuel Macron a promis de faire le point sur la situation au bout de deux semaines.

Lors d’une conférence de presse tenue après les deux semaines de réexamen par le Conseil de défense du pays, M. Castex a confirmé que les règles actuelles de confinement resteront inchangées pendant au moins les 15 prochains jours, affirmant que le pays restait en proie à une deuxième vague “extrêmement sévère”.

Castex a déclaré : “Il serait irresponsable d’assouplir ou même de relâcher les mesures en place maintenant”.

Le gouvernement a déclaré dès le départ qu’il pourrait être prolongé si la situation sanitaire l’exigeait. Jeudi, le Premier ministre a réitéré que les bars, restaurants, cafés et salles de sport resteraient probablement fermés jusqu’en décembre.

Un “assouplissement possible” le 1er décembre

Les entreprises, y compris les cafés et les magasins “non essentiels” – ceux qui ont été contraints de fermer – avaient espéré un assouplissement des règles, mais comme il a présenté les derniers chiffres concernant les cas de Covid-19 et les décès en France, Castex a déclaré qu’il serait irresponsable de lever les limites actuelles.

“Nous pourrions commencer à assouplir les restrictions à partir du 1er décembre”, a-t-il déclaré.

Mais un tel assouplissement ne concernerait que les magasins. “Les premières mesures ne peuvent pas concerner les établissements recevant du public comme les bars et les salles de sport”, a déclaré M. Castex.

“Bien sûr, nous devons continuer à apporter un soutien économique massif à toutes les entreprises qui ont été contraintes de fermer”.

Des limites strictes sur les déplacements hors du domicile, et la nécessité d’attestations, seraient susceptibles de continuer après le 1er décembre, a-t-il ajouté.

Plus de contrôles de police

L’application des règles de verrouillage sera renforcée, a-t-il déclaré, faisant écho à un appel précédent du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin pour des patrouilles de police supplémentaires et l’application des règles de verrouillage.

Les dernières données montrent que 42 535 patients atteints de Covid-19 sont morts en France depuis le début de la pandémie – 10 516 de ces décès sont survenus après le 1er octobre.

Actuellement, une personne est hospitalisée avec Covid-19 toutes les 30 secondes, et une personne atteinte du virus est admise en soins intensifs toutes les 3 minutes.

Un décès sur quatre en France à l’heure actuelle est dû au Covid-19.

Castex a ajouté : “La pression sur notre système hospitalier s’est fortement intensifiée.. Le nombre de nos patients hospitalisés a dépassé celui du pic atteint en avril”.

Le gouvernement a déclaré qu’il augmenterait le nombre de lits de soins intensifs de 5 800 actuellement à 7 700 d’ici la fin du 10 novembre.

Cela signifiera le report et l’annulation d’autres traitements médicaux moins urgents.

Impacts

Toutefois, il a ajouté qu’une version plus douce du confinement par rapport au printemps, avait des effets notables avec une diminution de la circulation des personnes.

Notamment

22 % de réduction des trajets domicile-travail
55 % de passagers en moins dans le métro parisien
45 % des salariés du secteur privé travaillent à domicile 3,7 jours par semaine ou plus

Au total, 45 % des employés du secteur privé ont travaillé quelques jours depuis leur domicile la semaine dernière, dont 23 % à temps plein.
Dans le secteur public, ce chiffre était de 40 % – sans compter les écoles et les forces de l’ordre.

Et pour Noël ?

En ce qui concerne Noël, M. Castex a déclaré que l’objectif du gouvernement était de permettre “les fêtes de famille françaises”, mais que Noël ne serait “pas comme d’habitude” cette année.

“Il n’est pas raisonnable d’espérer de grandes fêtes réunissant plusieurs dizaines de personnes, surtout la veille du Nouvel An”, a-t-il déclaré.

Interrogé sur la possibilité d’autoriser les voyages longue distance pendant la période de Noël, M. Castex a répondu qu’il était trop tôt pour se prononcer.

Dans un sondage pour le journal français Le Parisien, 71 % des personnes ont déclaré qu’elles accepteraient que le verrouillage se poursuive pendant la période de Noël si nécessaire.

Ecoles

Les lycées ont reçu l’autorisation de mettre en ligne jusqu’à la moitié de leurs classes – pour plus de détails sur ces propositions, cliquez ici.

Réagir à l'article