Loading

Le vaccin covid : c’est possible rapidement ?

Des scientifiques du monde entier tentent de trouver un vaccin contre le coronavirus le plus tôt possible pour faire face à l’épidémie. Récemment, le président américain Donald Trump a visité un laboratoire qui développe un vaccin contre le coronavirus. Le laboratoire affirme que le vaccin sera développé dans les prochains mois.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne fait l’inventaire qu’à la mi-juin. Il a identifié 11 «candidats vaccins» pour les essais cliniques de vaccins. Actuellement, l’Organisation mondiale de la santé compte 25 «candidats vaccins» dans le monde. La plupart des essais en sont encore à la première phase, qui consiste d’abord à garantir la sécurité des vaccins. Après le test, entrez dans la phase 2, qui est utilisée pour prouver l’efficacité du produit. Le laboratoire entre dans la phase d’essai clinique Actuellement, 4 candidats vaccins sont entrés dans la troisième phase des essais cliniques de vaccins. Leurs produits ont été testés sur des volontaires à grande échelle. La société américaine Moderna est entrée dans la troisième phase d’essais cliniques lundi 27, qui devrait être menée auprès de 30 000 volontaires.

Par ailleurs, depuis mi-juillet, deux laboratoires chinois, à savoir Sinopharm et Sinovac, sont également entrés dans la troisième phase. Le laboratoire de Sinopharm a effectué des tests aux Émirats arabes unis, avec 15 000 volontaires prévus, et l’objectif de la société brésilienne Sinopharm Consulting Company est de 9 000 professionnels de la santé. En outre, le quatrième projet concerne un projet européen mené par l’Université d’Oxford et AstraZeneca. Leurs produits ont été testés au Royaume-Uni, au Brésil et en Afrique du Sud. Les résultats sont prometteurs Les tests réalisés par ces laboratoires sont en effet encourageants. Moderna développe un vaccin à base d’ADN ou d’ARN qui peut agir sur du matériel génétique modifié.

De plus, les résultats présentés par l’Université d’Oxford et CanSino en Chine sont en effet encourageants. Ils ont montré dans la revue médicale The Lancet que ces deux vaccins produisent une puissante réponse immunitaire en produisant des anticorps et des lymphocytes. De plus, les patients traités avec ces vaccins n’ont pas présenté d’effets secondaires graves. Cependant, les chercheurs ne sont pas encore sûrs que le vaccin protégera les patients de la forme sévère de covid-19. Se conformer à des normes très strictes Les vaccins contre le covid-19 doivent avoir un niveau élevé de preuve de son innocuité, de son efficacité et de sa qualité. Par conséquent, le vaccin doit prouver que les patients vaccinés n’auront pas de conséquences plus graves, ce qui est contraire au résultat attendu.

Réagir à l'article

Details