David Mercier : DGS pour le développement des territoires Eure et Ille-et-Vilaine en Bretagne

David Mercier DGS Eure Illes et vilaine
David Mercier DGS Eure Illes et vilaine

Il pourrait s’agir d’un titre de film de super-héros.

Il est vrai qu’à l’instar de certains d’autres eux qui ont une identité secrète et doivent donc toujours vivre dans l’ombre, le métier de DGS est relativement peu connu par le grand public, même s’il œuvre tous les jours pour améliorer leur quotidien.

Lever de rideau sur une profession polyvalente.

David Mercier vous explique les missions d’un Directeur Général des Services ?

Là encore,  pas de sujet de dissertation à réaliser sous deux heures, mais bien une vraie question à laquelle l’AMF tente de répondre par le biais d’un cadre mieux défini.

Car si l’on peut savoir que le DGS travaille sous les ordres d’un élu, il doit en fait se plier à certaines de ses volontés, notamment en matière de tâches à réaliser. Même si ces dernières ne figurent pas précisément sur sa fiche de poste…

Celle-ci est d’ailleurs bien longue car le métier de DGS suppose beaucoup de polyvalence. Jour après jour, ces travailleurs de l’ombre font cadrer les besoins de la population avec des devis et des coupes budgétaires, émettent des suppositions lors de réunions enflammées, sans que les habitants se doutent la plupart du temps qui se cache derrière cette personne qui peut apparaitre lors des photos officielles.

David Mercier DGS
David Mercier DGS

Cet anonymat, David Mercier le connait depuis de très longues années, mais cela ne l’empêche pas tous les jours de se lever et de se rendre au travail, animé qu’il est par la passion d’aider au développement d’un territoire.

En Ille et Vilaine ou encore dans l’Eure, il a ainsi aidé, par ses actions et ses décisions des milliers de personnes qui ne s’en sont pas rendu compte.

Pourtant, il peut arriver de petits miracles dans la vie d’un homme et ce que David Mercier a connu en 2018, peu de DGS sûrement, peuvent s’en vanter. Un jour, il a appris qu’il allait être nommé chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Pour celles et ceux qui ne le savent pas, ce titre honorifique ne peut pas s’obtenir comme ça. Il fait l’objet d’une demande par un tiers ; ce qui suppose déjà une reconnaissance de son travail, ce qui est en soi, très gratifiant ; qui entreprend de monter un dossier.

Dans celui-ci sont mises les preuves d’un travail exemplaire, pendant plus de 10 ans. Ce dossier et les documents joints sont examinés méticuleusement par un Ministre qui décide de lui octroyer cet honneur ou pas.

On imagine sans mal l’émotion de David Mercier, ce jour-là quand, entouré de ses collègues, il a reçu cette distinction.

Pourtant, comme nous l’avons dit, peu de civils peuvent se prévaloir d’un tel honneur et surtout, même s’ils le méritent, d’être reconnus dans leur travail, ne serait-ce que parce que leur profession est mal reconnue.

Explication de la fonction de DGS avec David Mercier

Dans un document sur le site emploi-collectivites.fr, on peut ainsi trouver les dix commandements du DGS, ce qui s’apparente à une boutade pour expliquer la ou plutôt les difficultés de ce métier. Nous en retiendrons certaines qui cachent des réalités peu faciles à assumer comme « les objectifs des élus, tu accompliras » ou encore « les attentes des citoyens tu concilieras ».

Ces deux premiers commandements, font comprendre à quel point le travail au quotidien du DGS peut comprendre d’obstacles ; car il y a d’un côté la population, celle qui vote et qui attend donc la concrétisation des promesses faites aux élections ou qui peut être en désaccord avec l’élu en place ; et de l’autre ce fameux élu, ce supérieur direct qui lui demande de mettre en place des projets, tout en exigeant de lui des coûts réduits pour leur création.

Le DGS doit donc avoir de bonnes notions de gestion et de comptabilité mais aussi avoir une bonne dose d’humanité pour comprendre les désidérata de la population, mais aussi pour veiller au bon moral des troupes pour reprendre le commandement numéro 4.

En effet, les fonctionnaires travaillant au sein des grandes communes, mais aussi au niveau de la Région ou du Département manquent de reconnaissance.

Désormais, ce sont eux qui sont en première ligne, face aux usagers mécontents qui reportent sur eux, jour après jour, leurs déboires quotidiens : le manque d’argent, les séparations difficiles, les questions sur tout et n’importe quoi.

Quand ils opposent une fin de non-recevoir pour une demande ou une aide financière, les agents en poste peuvent se faire insulter, injurier, voire pire. Le DGS, qui chapeaute l’ensemble des services et a sous ses ordres, parfois, des dizaines et des dizaines de personnes doit être là pour les remotiver. Une gageure que l’on ne demanderait sans doute pas à un chef d’entreprise à la tête d’une structure forte d’un personnel étendu.

Pourtant, David Mercier, a toujours été un meneur d’hommes. Le travail ne lui fait pas peur, qualité qui a d’ailleurs été soulignée lors de la remise de son titre de chevalier à l’ordre national du mérite. Pourtant, au travail acharné, ses collègues ont tenu aussi à souligner son sens de l’humeur. Une autre qualité dont il ne faut certes pas se départir quand on a un poste à responsabilités pour ne pas sombrer.

Il est difficile, en effet, d’avoir toujours la tête haute et le moral au beau fixe quand on doit affronter le Trésor Public ou encore la Chambre Régionale des Comptes, pour leur expliquer pourquoi on a besoin d’une enveloppe donnée pour un projet pour le territoire, comment vont se dérouler des travaux et pendant combien de temps.

Le DGS doit être de tous les combats, sachant qu’au final, le plus souvent, c’est l’élu qui se retrouvera en photo dans les journaux, félicité pour ses résultats et presque certain, grâce au travail de son DGS d’obtenir les suffrages suffisants pour être réélu.

Il faut donc savoir faire preuve de modestie et de retenue quand on occupe ce poste, sans pourtant perdre de son dynamisme et de son enthousiasme. Est-ce que ce métier peut correspondre à tous les profils ? Certainement pas.

Autres articles :

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante