Loading

Et le Botox à Paris ?

Source : https://www.riccardomarsili.fr/medecine-esthetique/toxine-botulique

Botox Paris, injections et solutions

Tout d’abord, il convient de clarifier le nom. Botox n’est pas synonyme de toxine botulique mais est la marque commercialisée aux États-Unis par Allergan, qui en Italie s’appelle Vistabex. Les autres fabricants autorisés sont l’anglais Ipsen (avec la marque Azzalure) et l’allemand Merz (Bocouture).

Voici les 9 choses à savoir sur la toxine botulique avant de l’envisager.

Qu’est-ce que c’est ?

La toxine botulique est une drogue qui permet de paralyser l’action des muscles mimétiques pendant quelques mois. Il est sélectionné à partir de Clostridium Botulinum, une bactérie anaérobie toxique d’origine alimentaire.

D’où vient-elle ?

Au départ, la toxine botulique était utilisée en médecine pour corriger les spasmes des paupières et le strabisme. Parmi les effets du traitement, on note une amélioration de l’état des rides. Ainsi, il y a 30 ans aux États-Unis, son application dans le domaine esthétique a commencé. En Italie, son utilisation a été autorisée par le ministère de la santé en 2004, mais uniquement pour le traitement des rides glabellaires (les rides verticales qui se forment entre les sourcils) et pour corriger les pattes d’oie (à partir de 2014). La troisième utilisation autorisée est le traitement de l’hypersudation des aisselles.

Comment cela fonctionne-t-il ?

En paralysant les muscles mimétiques, la toxine botulique efface temporairement les rides et lisse les traits.

Que se passe-t-il ensuite ?

Une fois injecté dans les muscles, le botulinum interfère avec la libération des substances médiatrices de l’impulsion motrice entre le nerf et le muscle. Cela provoque un effet de lissage de la peau et donc des rides.

Quelle est la différence avec l’acide hyaluronique ?

La toxine botulique paralyse et adoucit. Des injections d’acide hyaluronique comblent et hydratent les rides. La toxine botulique est un véritable médicament et nécessite une autorisation. Les charges d’acide hyaluronique sont des dispositifs médicaux.

Comment se déroule un traitement ?

Une fois assis, le médecin vous demande de plisser votre front et de sourire pour marquer les points précis des fascias musculaires où vous injectez la toxine. Il est ensuite injecté à très faible dose dans les régions touchées à l’aide d’une seringue munie d’une aiguille très fine. Le traitement dure quelques minutes. L’effet commence à se manifester au bout d’une semaine et dure de 6 mois à un an. Pour éviter que la toxine ne migre vers d’autres régions, aucun sport ou sauna ne peut être pratiqué pendant quelques jours. Le shampoing n’est pas non plus recommandé.

Cela fait-il mal ?

Le traitement est invisible et non douloureux, de sorte qu’aucune anesthésie n’est nécessaire. Une fois la session terminée, vous pouvez retourner à votre programme habituel. Tout au plus, une légère rougeur apparaît, ou un petit bleu dans la zone d’injection.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Il peut y avoir des réactions allergiques, mais très rarement. Tout aussi rare est l’abaissement de la paupière. Les effets secondaires éventuels seront encore temporaires et réversibles dans les quelques mois qui suivent.

Vers qui se tourner ?

Seuls les médecins spécialisés en chirurgie plastique, dermatologique, neurologique ou maxillo-faciale. Certains médecins injectent également de la toxine botulique dans d’autres zones du visage, qui ne sont pas autorisées, pour des effets esthétiques plus importants. Cependant, cette procédure est au risque ou au danger du médecin et du patient.

Réagir à l'article