Loading

La Grèce ouvre à nouveau ses frontières

À partir du 15 juin prochain, la Grèce accueillera des touristes de 29 pays, mais pas d’Italie. Sont également exclus l’Espagne, la Suède, le Royaume-Uni, Israël, la Chine et le Japon.

La liste sera mise à jour le 1er juillet et, selon les déclarations du ministère du tourisme, les touristes internationaux pourront entrer en Grèce à partir des aéroports d’Athènes et de Thessalonique.

Cette mesure, selon la déclaration, a également été prise par les autorités pour atténuer les effets financiers de la crise du coronavirus dans un pays où les revenus du tourisme contribuent à hauteur de 20 % au PIB.

Toutefois, les frontières sont ouvertes aux touristes d’Albanie, d’Australie, d’Autriche, de Macédoine du Nord, de Bulgarie, d’Allemagne, du Danemark, de Suisse, d’Estonie, du Japon, d’Israël, de Chine, de Croatie, de Chypre, de Lettonie, du Liban, de Lituanie, de Malte, du Monténégro, de Nouvelle-Zélande, de Norvège, de Corée du Sud, de Hongrie, de Roumanie, de Serbie, de Slovaquie, de Slovénie, de République tchèque et de Finlande.

“Notre objectif est de pouvoir accueillir tout touriste qui a surmonté ses propres craintes et qui est capable de voyager à travers le pays”, a expliqué le ministre Harry Theoharis.

Les mesures activées par les autorités pourraient inclure l’utilisation de tampons pour les invités, en plus du fait que chaque établissement utilisera un médecin désigné, et devra interagir avec le ministère de la santé, qui a renforcé les installations sanitaires dédiées dans les hôpitaux régionaux, y compris ceux de nombreuses îles.

À ce jour, la Grèce a enregistré un peu moins de 3 000 cas de Covid-19 avec 175 décès. Cela est certainement dû à la basse saison et à la morphologie du territoire, la grande majorité des îles étant exemptes de Covid.

Réagir à l'article