Le rat est plus dangereux que les cafards ?

Rats ou cafards : quels sont les plus menaçants ?

Si nous classons les nuisibles urbains qui causent le plus de dégoût, il est probable que les rats et les cafards se disputeront le haut de la liste. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Ce dégoût est justifié car ces créatures sont associées à la saleté et au risque pour la santé publique. Mais quel est le plus puissant ?

Aujourd’hui, nous allons comparer la dentisterie et les sabots sur quatre points : la transmission des maladies, la capacité de reproduction, la facilité d’obtenir de la nourriture et la résistance aux méthodes de contrôle. Il est utile de vérifier les informations ci-dessous pour savoir qui gagne cette bataille. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Maintenant, quel que soit le gagnant, une chose est sûre : s’il y a une infestation, c’est vous qui perdez.

Les rats peuvent transmettre plus de 50 maladies

En ce qui concerne le danger pour la santé humaine, les souris constituent la plus grande menace. Ils sont porteurs de parasites qui peuvent causer plus de 50 maladies. La leptospirose est connue pour être ancienne, mais la fièvre hémorragique, l’hantavirus et même la peste noire le sont aussi. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Oui, le mal qui a décimé des millions de personnes dans l’Europe médiévale fait encore des victimes dans le monde entier.

Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), un pays dépense jusqu’à 10 dollars par an en fonction des problèmes causés par chaque souris qu’il possède. On estime que le Brésil compte une population de 450 millions de ces rongeurs. Autrement dit, nous parlons d’une perte annuelle de 4,5 milliards de dollars.

La blatte ne transmet pas directement les maladies. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Cependant, il vit dans des endroits humides et sombres, notamment les décharges, les canalisations d’égouts et les boîtes à graisse. Ces espaces sont contaminés par des bactéries et des champignons. Ainsi, lorsque l’insecte passe, il peut transporter les micro-organismes et les amener à l’intérieur d’une maison, par exemple.

Les cafards infestent rapidement tout environnement

En ce qui concerne la reproduction, personne ne détient les cafards. Un couple célibataire peut donner naissance à 100 000 enfants en un an. Le cycle d’évolution s’intensifie encore lorsqu’il existe des conditions idéales, c’est-à-dire un abri, de la chaleur et de la nourriture.

La zone urbaine est devenue excellente pour les coquillages. Cachés à l’intérieur des bâtiments, ils sont capables d’échapper aux prédateurs et de pondre des milliers d’œufs. Quelles sont les méthodes de dératisation ? C’est pourquoi une infestation de cafards se propage en si peu de temps.

En comparaison, les rats sont plus lents. L’expansion de la colonie dépendra de l’espace de nidification et de la quantité de nourriture disponible.

Dans un scénario d’abondance, la gestation d’un rat dure 22 jours et peut donner naissance à 13 petits à la fois. La mère est en mesure de retomber enceinte le lendemain de l’accouchement. En faisant le calcul, on obtient plus de 200 tirs au bout d’un an.

Cependant, la surpopulation de rongeurs génère des conflits. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Si le territoire est encombré, la femelle dévore sa propre progéniture pour que les autres puissent vivre plus confortablement.

Les rats et les cafards mangent tout

Les nuisibles urbains survivent, en partie, parce qu’ils ne sont pas ennuyeux à manger. Les rats et les cafards ont un menu très varié, ce qui leur permet de rester forts et résistants même dans les situations les plus malsaines.

Commençons par les rongeurs. Ils ont la capacité naturelle de maintenir une alimentation équilibrée. Par l’odeur, ils identifient les ingrédients qu’ils peuvent attaquer et ceux qu’il faut laisser de côté. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Là, ils mangent un peu de chaque aliment, en équilibrant les calories et les nutriments.

La prédilection est pour les fruits et les céréales. Cependant, lorsque les options font défaut, les souris mangent même des spécimens de leur propre espèce, comme nous l’avons déjà mentionné.

Et qu’en est-il des cafards ? Le menu comprend toutes sortes de matières organiques. Ils mangent de la nourriture, du papier, du bois, des tissus, de la colle, des excréments et des cadavres. Pour ces derniers et d’autres, on trouve les insectes dans les décharges et les bacs à graisse. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Pouvez-vous imaginer à quel point il est dégoûtant qu’un groupe de ces créatures décide de migrer vers votre cuisine ?

Les parasites sont plus résistants que vous ne le pensez

Le dernier point de notre comparaison est la résistance aux méthodes de contrôle. À ce stade, les cafards et les rats font preuve de différentes stratégies de survie.

L’avantage des rats est le comportement néophobe, c’est-à-dire la peur des nouveaux objets. Si vous placez un piège à souris près du nid, il est très probable que les souris floues s’éloignent du piège. De plus, ils savent comment identifier les aliments sains, de sorte qu’ils n’ingèrent pratiquement pas d’aliments empoisonnés.

Dans le cas des cafards, le principal atout réside dans leur constitution physique. La carcasse en chitine est résistante aux chineladas. Si l’animal perd une patte, ce membre se régénère en quelques jours. Les structures vitales se trouvent dans l’abdomen, pas dans la tête. Quelles sont les méthodes de dératisation ? En fait, il est inutile de tromper le dégoûtant, car il respire à travers des spiracles, des trous dans les côtés du corps.

Si cette résistance n’était pas suffisante, ces insectes sont très sensibles aux mouvements brusques. Un déplacement d’air peut signifier une menace, ils courent donc déjà vers le nid avant d’être capturés.

En outre, des scientifiques de l’université de Purdue (USA) affirment que la blatte française, très répandue dans les maisons et les cuisines industrielles, peut devenir immunisée contre les insecticides vendus dans les supermarchés. Ce trait génétique est transmis aux descendants, donnant naissance à des super-agresseurs presque indestructibles.

Résultat : les cafards et les rats sont un problème

Honnêtement, peu importe quelle espèce est la plus puissante. Les rats et les cafards sont une menace pour la santé publique et peuvent ruiner votre patrimoine en un rien de temps. Quelles sont les méthodes de dératisation ? Au moins un signe d’infestation, vous avez besoin de l’aide d’un expert.

Les procédures de lutte contre les parasites, communément appelées dépétisation, sont le moyen sûr de mettre fin au problème. Les professionnels utilisent des produits dominants et très efficaces pour lutter contre les êtres indésirables.

Ces substances ne sont pas vendues aux particuliers. Par conséquent, vous devez trouver un immunisateur agréé pour effectuer les services de désinfestation et de déracinement.

L’entité chargée d’autoriser et de superviser cette activité est la Fondation de l’État pour la protection de l’environnement . Quelles sont les méthodes de dératisation ? Assurez-vous que la société de dépénalisation est à jour dans sa documentation.

La désinfestation crée une barrière chimique sur le site. Cela permet d’éliminer les foyers d’infestation et d’empêcher que de nouveaux cafards ne s’y installent. En retour, la décontamination fait appel non seulement à l’application de produits chimiques, mais aussi à des appâts adhésifs et à d’autres ressources.

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante
Les derniers articles par Aimable et Souriante (tout voir)