Loading

Augmentation Mammaire Paris

 

Combien de femmes dans le monde qui ne sont pas satisfaites de la taille de leur décolleté, ont-elles pensé à utiliser un scalpel pour avoir une poitrine plus prospère ? Beaucoup. La chirurgie d’augmentation mammaire est, en fait, la plus populaire et la plus demandée. Les courbes de Belen Rodriguez ou celles de Denise Milani, considérée comme la femme ayant les plus beaux seins naturels du monde, sont le rêve de beaucoup. Avant de faire certaines demandes, il est cependant bon de savoir que les VIP doivent rester un modèle qui peut plaire mais qui ne doit pas être suivi. Il est en effet très important, dans les INTERVENTIONS de ce type, de respecter les proportions et sa propre physicalité.

“Le décolleté est une partie du corps qui semble peut-être plus facile à imiter, même si ce n’est pas le cas : chacun a des caractéristiques uniques qu’il faut considérer et respecter”. C’est ce qui est ressorti du Congrès international de cosmétologie, trichologie et pratiques esthétiques qui s’est tenu à Dubaï.

C’est une intervention de plus en plus populaire entre 20 et 40 ans, bien qu’il y ait des cas de très jeunes filles qui utilisent un scalpel pour obtenir la taille de poitrine désirée. Il suffit de dire, en fait, qu’il y a 17 millions de femmes dans le monde qui ont subi des procédures de médecine et de chirurgie esthétique en un an, avec une nette majorité d’opérations d’augmentation mammaire.

Une augmentation mammaire naturelle ? Une augmentation mammaire au résultat naturel !

Vous devez respecter l’harmonie de votre corps

L’augmentation mammaire, est un désir commun à de nombreuses filles et l’augmentation mammaire, sous ses différentes formes, peut être une solution aux seins plats ou peu prospères. Pour que ce désir se réalise, il est bon d’avoir à l’esprit ce à quoi vous êtes confronté. Tout d’abord, il est bon de savoir que vouloir à tout prix ressembler à son VIP préféré n’est pas la bonne approche. Il faut toujours respecter l’harmonie et les proportions du corps ou du visage, sans en faire trop. Il est juste de respecter l’unicité de chaque personne et de suivre les caractéristiques physiques du patient, de ne pas essayer de reproduire celles d’un autre ou les besoins à la mode du monde.

Le deuxième point à garder à l’esprit est la taille de la prothèse. Si, en fait, le chirurgien doit venir autant que possible pour répondre aux souhaits des patients, tout en évitant les effets non naturels, il est bon de tenir compte de ses mensurations. À cet égard, les spécialistes ajoutent qu’un corps très mince avec une poitrine très éclatée n’est guère un cadeau de Mère Nature et est presque certainement un “faux”. Entre autres, il faut considérer qu’à long terme, un poids excessif peut causer des problèmes de colonne vertébrale. C’est précisément pour cette raison qu’un bon chirurgien, avant d’agir sur le corps, simule une sorte de “prévisualisation” sur les patientes, en leur faisant porter des bonnets, sous le soutien-gorge, pour simuler l’effet post-opératoire.

Troisième point : vous n’aurez pas toujours 20 ans. Les bons médecins doivent expliquer que dans 40 ans, leur corps sera capable de changer et qu’aujourd’hui, des seins d’une certaine taille peuvent être sexy mais que demain, ils peuvent aussi avoir l’effet inverse. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont recours à une augmentation mammaire après leur grossesse. Pour eux, il est essentiel d’éviter les prothèses trop grandes qui pourraient causer des problèmes à long terme.

L’importance de la bonne prothèse

L’élément décisif est le choix de la prothèse. Il existe sur le marché des prothèses de différentes marques à des prix qui peuvent varier considérablement. À cet égard, le patient doit toujours demander si la marque de la prothèse que le chirurgien propose est garantie à vie, et ce qui se passe en cas de contracture capsulaire, l’un des inconvénients les plus fréquents.

Le cinquième et dernier point concerne les précautions jugées nécessaires pour minimiser les risques postopératoires. Il existe une série de procédures qui permettent d’optimiser les temps d’intervention et de récupération, en réduisant l’œdème et le gonflement. Il existe des techniques qui garantissent une durée minimale de l’intervention et, par conséquent, une absence d’incapacité post-opératoire.

Sites Internet conseillé

A voir : https://www.riccardomarsili.fr/differentes-techniques-daugmentation-mammaire/

Réagir à l'article