Loading

Questions sur l’augmentation mammaire ?

QU’EST-CE QU’UNE CAPSULE ?
Lorsqu’une matière étrangère est insérée dans le corps humain, elle réagit en construisant un revêtement protecteur autour de cette matière. Ce revêtement est semblable au tissu cicatriciel à la surface de la peau après une incision ou une blessure. Lorsqu’un implant mammaire est inséré, ce revêtement est constitué d’une fine membrane qui n’est pas détectable de l’extérieur. Cependant, si la réaction à l’implant est excessive, la membrane devient beaucoup plus épaisse et s’appelle la capsule. Semblable à une cicatrice hypertrophique, la capsule formée autour de la prothèse peut devenir stable et se contracter. Les modèles d’implants les plus récents présentent des caractéristiques conçues pour réduire la probabilité de l’apparition de cette capsule. La contracture capsulaire survient chez environ 5 % des patients et débute habituellement plus d’un an après la chirurgie. Cette contracture peut être douloureuse et entraîner une sensation de rigidité anormale de l’implant. La contracture peut déplacer l’implant vers le haut et déformer le sein.

Dans ce cas, un traitement chirurgical est nécessaire qui comprend un élargissement de la cavité de l’implant et l’ablation de la capsule. Les implants peuvent être placés dans une position différente, avec une nouvelle poche créée sous le muscle. Occasionnellement, le remplacement de l’implant en augmentation mammaire est garanti. Dans cette situation, un implant en polyuréthane pourrait être envisagé, associé à un taux de formation de capsule plus faible.

L’ALLAITEMENT EST-IL ENCORE POSSIBLE APRÈS LA MASTOPLASTIE ? INTERFÈRE AVEC LA SENSIBILITÉ DU MAMELON ?

Une mastoplastie n’interfère généralement pas avec l’allaitement et des études scientifiques ont confirmé l’absence totale de silicone dans le lait maternel.
La sensibilité des mamelons peut être temporairement réduite. Cette situation est plus fréquente lorsqu’une incision est pratiquée autour de l’aréole, elle est généralement récupérée en quelques mois mais, dans des cas isolés, elle peut être permanente.

EST-IL POSSIBLE D’EFFECTUER UNE MAMMOGRAPHIE UNE FOIS QUE LE PATIENT A SUBI UNE MASTOPLASTIE ?

Lors de la mammographie, des protections radiographiques spéciales doivent être utilisées pour minimiser l’interférence des implants mammaires (méthode de dépistage du cancer du sein). C’est une pratique courante dans la plupart des services de radiologie. La capacité de détecter le cancer du sein chez les patientes subissant une chirurgie mammaire n’est pas altérée. La mastoplastie n’interfère pas avec l’auto-examen du sein, les examens médicaux normaux du sein, l’échographie ou l’imagerie par résonance magnétique.

Les patientes de plus de 40 ans ou ayant des antécédents familiaux de cancer du sein ou de l’ovaire doivent subir une mammographie préopératoire avant de subir une chirurgie mammaire. Dans ce cas, une anamnèse médicale complète sera effectuée et toute recommandation pour d’autres examens instrumentaux des seins sera faite si nécessaire.

QUEL EST L’ÂGE MINIMUM ET MAXIMUM POUR UNE OPÉRATION DE MASTOPLASTIE ?

Avec les bonnes indications, il n’y a pas de limite d’âge. La santé physique est beaucoup plus importante que l’âge.
Quant à l’âge minimum, il est recommandé d’attendre au moins 7 ans à partir de la première menstruation et que les seins n’aient pas augmenté en taille au cours des 2 dernières années. Habituellement, la patiente doit être âgée d’au moins 18 ans et raisonnablement certaine que les seins sont complètement développés et qu’elle est capable de donner son consentement.

L’ABAISSEMENT PROGRESSIF DU SEIN (PTOSIS) PEUT-IL ÊTRE CORRIGÉ PAR MASTOPLASTIE ?
Une poitrine affaissée de façon minimale et modérée peut être suffisamment remplie et correctement soulevée avec de gros implants. Cependant, en présence d’une relaxation significative des seins (ptose), l’opération de mastoplastie est associée à une opération de lifting mammaire (mastopexie) avec une procédure appelée mastopexie croissante. Une opération de lifting mammaire enlève l’excès de peau en créant un contour de sein plus jeune, tout en soulevant simultanément le mamelon et l’aréole vers une position plus haute. La mastoplastie augmente le volume du sein et crée un aspect plus équilibré.

En savoir plus :

Réagir à l'article