Loading

Covid 19 et les aliments

Aucune preuve que le coronavirus peut être transmis par les aliments.

Entre-temps, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, selon les termes de sa directrice scientifique Marta Hugas, déclare que « l’expérience acquise lors de précédentes épidémies liées aux coronavirus, comme celles du SRAS et du MERS, montre qu’il n’y a pas eu de transmission par la consommation d’aliments. Il n’y a actuellement aucune preuve que le Coronavirus soit différent de quelque manière que ce soit ».

Même selon l’ECDC, le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, il est peu probable que la nourriture soit une source de transmission du virus. En fait, bien que l’origine de l’épidémie en Chine ait été un déplacement du nouveau Coronavirus des animaux vers l’homme, l’agent pathogène se transmet maintenant d’une personne à l’autre, principalement par les éternuements et la toux.

L’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques (BfR) est du même avis et écrit : « Actuellement, il n’existe aucun cas avéré d’infection par ce nouveau type de coronavirus par d’autres voies, comme la consommation d’aliments contaminés ».

Oms affirme également qu’il n’existe actuellement aucune preuve de transmission du coronavirus par les aliments, recommandant de toujours se laver les mains avant de cuisiner et après avoir touché des aliments crus, d’éviter de manger des aliments d’origine animale crus ou insuffisamment cuits et de respecter les règles d’hygiène normales pour éviter la contamination croisée.
Conclusions

Si ce que dit l’ISS est vrai, que les patients soient de la deuxième ou de la troisième génération, cela suggérerait que ce virus a déjà évolué et muté dans notre péninsule, donnant comme bonne théorie qu’il n’y a pas de lien avec le covid-19 chinois.

En même temps, nous pouvons aussi définir comme une histoire le passage d’animaux tels que la chauve-souris, ou d’autres animaux particuliers du Coronavirus, à l’homme. Car si tel était le cas, reconstruiraient-ils en même temps des situations exceptionnelles, tant en Chine qu’en Italie ? On serait donc amené à croire que le virus en Europe a une origine purement italienne ? Mais il s’avère que le premier foyer européen est allemand. Nous sommes désolés, mais nous ne pouvons pas le croire.

Réagir à l'article