Loading

Les médiums aujourd’hui ?

Introduction à la médiumnité

L’homme est une entité spirituelle consciente, même avant un corps physique, depuis les temps anciens, lorsqu’il est apparu dans l’Univers. Chaque être, avant de s’incarner dans le plan physique, doit préparer sa venue sur terre en prenant soin de la configuration énergétique du corps dans lequel il va vivre, du choix du patrimoine génétique de ses parents et de toute une série d’attitudes de caractère qui vont déterminer sa personnalité. Ces informations sont reçues de la source originelle de l’Esprit, qui réside dans le Plan Mental ou Animal : il s’agit d’une archive karmique particulière qui devra être maintenue afin de surmonter certains obstacles hérités des incarnations précédentes. Nous avons tous un karma et c’est sur la base de celui-ci que nous pouvons ou non posséder la caractéristique de médiumnité dans cette incarnation ; nous avons tous un certain degré de sur-sensibilité qui peut être développé au fil des ans, mais seuls quelques-uns sont de véritables “médiums”, c’est-à-dire ceux qui sont “montés” par les Orixas pendant les Ways, les cérémonies typiques des cultes afro-brésiliens.

Source : https://voyante.ch/medium-consultation/

C’est comme un éclair dans le ciel que ce qui m’est arrivé, mais je me suis immédiatement sentie à l’aise dans la nouvelle dimension où je vis maintenant. Ce fut un choc terrible de ne pas vous revoir… Cette nouvelle façon de vivre me donne paix et sérénité, même si au début il était un peu difficile de s’adapter au fait de ne plus avoir de corps. Bien sûr, je suis parti jeune, mais c’est comme ça que ça a été écrit pour moi.

 

Ce sont les mots qu’une fille adresse à ses parents après sa mort physique, obtenus par un médium, c’est-à-dire une personne capable d’agir comme un “pont” entre l’au-delà et l’au-delà. Le contenu de ce message est vraiment rassurant, mais est-il vrai ou non ? Et comment cela est-il possible ?

Ne s’agit-il pas d’illusions et le médium n’est-il qu’une personne de mauvaise foi qui essaie de tirer profit de la douleur des autres ?

Il est difficile de rester indifférent à la mort d’un jeune, ainsi que de l’accepter et de lui trouver une explication. Cela nous semble contre nature : les parents ne devraient-ils pas mourir en premier ?
De nombreuses questions se posent dans ces circonstances, et en particulier aux parents qui, en les formulant, adoptent des attitudes différentes.
Tous, sans distinction, se posent des questions auxquelles l’homme tente de répondre depuis des millénaires : “Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ?

Beaucoup s’accrochent à la foi, d’autres, au contraire, peuvent aller jusqu’à nier ce qu’ils croyaient être vrai. D’autres, encore d’autres, suivent des chemins jamais empruntés pour chercher des réponses qui ne coïncident pas toujours avec la pensée commune.
La douleur restera, plus ou moins atténuée, mais elle sera vécue de manière différente selon ce qui est utilisé pour lui donner une explication.
Celui qui se remet entre les mains du Dieu en qui il croit, accepte son expérience, la considérant comme une épreuve à laquelle il doit être soumis sans la remettre en question. Il est convaincu que c’est pour son propre bien, mais il n’approfondit pas la question.

Mais parfois, la souffrance est telle qu’ils n’acceptent pas de se soumettre à quelque chose qui ne donne pas de réponse, et la personne croit que ce qui lui est arrivé est une grande injustice, allant jusqu’à penser que le Dieu en lequel ils ont cru jusqu’à ce moment n’existe même pas.

Pour beaucoup de gens, la foi ne suffit pas pour donner une explication valable à la perte d’un être cher. Pour cette raison, ils cherchent des voies autres que celles proposées par la religion. Il se trouve donc qu’ils abordent ce monde où la communication avec l’au-delà est considérée comme possible. Ils découvrent ainsi qu’il existe des médiums, des gens qui disent pouvoir servir d’intermédiaires et prouver leur survie après la mort physique.

Grâce aux communications médiatiques, ils apprennent à connaître la nouvelle condition de leurs proches et à savoir qu’à l’avenir, elle sera la leur, comme le montrent les mots au début de ce document. Dans ces messages, il leur est cependant recommandé de ne plus penser aux morts en termes humains, c’est-à-dire constitués d’un corps physique et des sens qu’ils avaient dans la vie. Car après la mort, il y aura bien un moment où la forme prise par l’esprit sera encore humaine, mais à mesure que la connaissance de la nouvelle vie progressera, elle disparaîtra. À ce stade, l’être spirituel fera une sorte d’examen de conscience, dans lequel il évaluera les expériences de la vie passée. Il entamera alors un voyage qui le conduira à connaître de nouvelles lois et à accroître sa conscience d’être, ce qui sera également possible grâce à de nouveaux retours dans la matérialité et, par conséquent, à d’autres expériences de la vie terrestre.

L’esprit, cependant, restera lié à ceux qu’il a laissés derrière lui et tentera, parfois sans succès, d’établir un contact avec eux. Ainsi, il est possible de se tourner vers un média qui pourra recevoir ses messages et les transmettre à ceux qui sont restés sur Terre. L’entité donnera alors quelques indications pour que ses proches puissent le reconnaître, même si cela ne sera pas toujours possible pour lui et que sa famille ne pourra pas toujours accepter sa réalité.

Réagir à l'article