L’image que les français ont des seniors est-elle tronquée ?

image que les français ont des seniors
image que les français ont des seniors

La vieillesse n’est ni une maladie, ni une faiblesse  en soi. C’est tout simplement le cycle de la vie qui continue jusqu’à son terme. Et malheureusement, les stéréotypes dans notre société matérialiste sont assez trompeurs.

En effet, bien que les aléas de la vie soient une réalité comme le placement en maison de retraite, la perte d’autonomie ou la solitude, beaucoup de seniors restent actifs et sont une force pour notre pays.

Or, cette dynamique s’explique par une espérance de vie en constante augmentation ainsi que par un vieillissement de la population observé au niveau européen. Au cœur de cette article, nous vous proposons de briser les jugements de valeur en parcourant tout l’aspect positif qu’ont les personnes âgées sur notre société.

Actualités des seniors – Ehpad en France

Les EHPAD et maisons de retraite n’accueillent pas la majorité des personnes âgées.

La crise du Coronavirus a tout simplement mis en exergue le malaise et les difficultés qui règnent au cœur des EHPAD. Mais saviez-vous qu’à l’époque à laquelle nous vivons les personnes du troisième âge souhaitent continuer à vivre le plus longtemps chez elle. Hormis les personnes atteintes de pathologie ou nécessitant des soins poussés, vieillir à domicile reste la norme. D’ailleurs, les personnes propriétaires ne souhaitent à aucun prix quitter leur demeure. De facto, elles n’hésitent plus à investir pour aménager leurs maisons en fonction de leurs besoins. Actuellement, l’explosion du marché des cabines douches seniors en est l’un des exemples les plus illustratifs.

Ainsi, les personnes âgées seraient-elle indirectement incluses dans la société de consommation ?

C’est ce que nous verrons plus dans le détail. En attendant, les confinements successifs que nous venons de vivre ont accentué le réel intérêt à se retrouver en famille. Les différentes études menées à ce sujet ont démontré que le respect des liens familiaux et la préoccupation pour les grands parents étaient immenses. Et cela se traduit forcément par la volonté de les voir évoluer au cœur de leur foyer lorsque l’éventualité coule de source.

 

Papi et Mami figurent parmi les pros de la consommation dans l’Hexagone

D’après l’INSEE et les rapports statistiques, on devient senior à l’âge de 70 ans. De nos jours, c’est un peu l’âge d’or pour les personnes ayant pu faire carrière dans les meilleurs métiers durant la période des « Trente Glorieuses ». En effet, les opportunités après la période de l’après-guerre et la reconstruction de la France avec le plan Marshall ont bénéficié aux générations qui, à l’heure d’aujourd’hui, sont à la retraite. Pour ceux ayant pu bénéficier de tous leurs trimestres, l’actualité économique semble peu les concerner hormis pour les oubliés de la route.

les seniors en FranceBien qu’une minorité croule sous le minimum vieillesse, la moyenne de la retraite d’un français à l’heure actuelle tourne autour de 1400 euros.

Cumulé à un couple ayant travaillé toute sa vie, c’est l’occasion de doubler ce gain pour ceux qui ont su préserver leur situation ou n’ayant pas été atteint par la perte du conjoint.

Bien que la crise sanitaire pousse un grand nombre de seniors à rester chez soi, les tendances des dernières années démontrent un surcroît de la consommation chez les retraités.

Cela concerne principalement les visites culturelles en France, les voyages organisés dans le cadre des clubs du troisième, la rénovation de l’habitat, l’achat de véhicules ou de gadgets ergonomiques et domotiques. Et bien souvent les raisons sociologiques qui découlent de cette soif de loisirs s’expliquent par les économies réalisées au cours d’une vie ainsi que le fait de ne plus avoir d’enfants à charge.

 

La silver économie : un marché créé de toute pièce pour les personnes âgées

Dans la décade 2000-2010, les lois de défiscalisation De Robien et le dispositif Scellier ont clairement écarté les personnes âgées de plus de 62 ans de ce programme. Une erreur fatale qui a poussé les sociologues à envisager le futur économique de la génération du Papy-Boom englobant à ce jour plus de 30% de la population française.

L’erreur des ministres de l’époque a été de mettre de côté la face cachée de l’iceberg de la pyramide des âges. Les erreurs successives comme la canicule de 2003 ont voulu faire croire que la vieillesse était un boulet pour notre société qui voyait uniquement l’avenir dans la jeunesse.

Le revirement de situation est l’œuvre des marketeurs et des start-upeurs qui ont pu analyser la force de ce marché d’avenir. Car dans les faits, tous les événements de la vie génèrent des gains économiques dans la sphère des biens et des services qu’ils s’agissent des naissances, du mariage, de la vieillesse ou des funérailles.

 

Le monde associatif et les soixante huitards : un fonctionnement incertain sans cette tranche de la population

S’il y a bien un domaine qui n’aurait pas pu perdurer grâce aux personnes âgées, c’est bien le monde associatif. Aujourd’hui, 60% des structures existantes tournent grâce aux seniors et aux jeunes retraités. Et cela s’explique par plusieurs facteurs comme l’accomplissement d’une vie qui pousse certains d’entre-eux à se tourner vers l’aide et les autres. Car la philosophie et la sagesse sont deux qualités qui lorsque l’on est aîné pousse à faire son propre état de conscience et à vouloir le bien pour autrui.

En période de crise, il suffit d’ouvrir grand les yeux pour se rendre compte de la présence des personnes âgées dans les banques alimentaires ou les structures populaires comme le « Secours Catholique » ou les « Restos du cœur ».

L’empirisme et l’expérience de l’ancien sont même très côtés au cœur des institutions sportives où l’on voit d’ancien footballeur mettre leurs connaissances au profit des plus jeunes.

 

En définitive, nos grands-parents sont-ils aussi connectés que les jeunes ?

C’est un paramètre qu’il faut également prendre en compte. En effet, malgré les distances, notre monde avec l’ère de la numérisation vit sur un village planétaire où tout le monde peut communiquer en visioconférence. Et cette pratique n’échappe pas aux seniors qui deviennent à leur tour des consommateurs. Sans être de vrais aficionados, c’est surtout le besoin de maintenir les liens avec les proches qui motivent cette nécessité. De fait, les personnes âgées subissent elles aussi l’influence de la société de consommation et en deviennent également acteurs à part entière.

Réagir à l\'article
Accros à l’actu sur internet, vous aimez suivre l'actualité,alors suivez le site Kivupress ;Je suis passionnée par les Technologies du Web, l'information en générale. Je vous invite à proposer des actualités en nous adressant une news via le formulaire de contact. Nous publions toutes les informations chaudes du moment ; des news toutes fraiches que vous nous apporterez. Au plaisir d’échanger sur vos besoins.
Aimable et Souriante
Les derniers articles par Aimable et Souriante (tout voir)