La victoire du RC Lens au championnat de France de 1998 racontée par Stéphane Bigeard !

Le club des Charbons ardents est considéré en 1997 comme une équipe sympathique, mais cette équipe, malgré de bons résultats, ne parvient pas à ramener une seule coupe. Le président du club, Geoffray Martins, décide alors d’engager un consultant. Axel Coban, consultant en management et en communication, sans aucune connaissance du monde du football, va apporter ses lumières à l’entraîneur Denis Linek pour motiver ses troupes !

Octobre 1996. Axel Coban est un consultant en management et en communication des entreprises. Son manager et ami lui dit qu’il est temps qu’il passe un nouveau cap, et après lui avoir fait passer un petit test, lui propose une nouvelle orientation dans son travail : laisser de côté le management et la communication des grandes surfaces et des banques, pour devenir consultant auprès d’entreprises sportives ! Une nouvelle voie se dessine pour lui, et il ne le sait pas encore, mais quelques mois plus tard, un appel téléphonique va tout changer et le faire vivre une année extraordinaire auprès des Corons de Laurette qui remporteront le championnat de France pour la première fois de l’histoire du club !

De son arrivée au club en tant que consultant, jusqu’à la victoire des Corons de Laurette au championnat de France de 1998, nous suivons l’aventure extraordinaire d’Axel. Son entrevue en premier lieu avec le président du club Geoffray Martins avec qui le courant passe immédiatement. Ensuite, sa première rencontre avec l’entraîneur Denis Linek, surnommé « le Menhir », qui paraît très froid de prime abord, et qui avait décidé de n’accorder que trente minute à Axel, qui en fin de compte se sont transformées en plusieurs heures. Le récit se concentre beaucoup sur ce trio dont la complicité et l’envie de la même réussite vont mener jusqu’à la victoire !

Toujours dans l’ombre, Axel observe tout. Jusqu’au bout, les joueurs croiront d’ailleurs qu’il s’agit d’un ami chômeur de l’entraîneur qui s’intéresse au monde du football professionnel. Car il ne faut pas perturber l’organisation du club ni interférer dans la confiance qui s’est installée entre les joueurs et leur coach. Et malgré le fait qu’il ne connaisse rien au football, cela n’empêche pas Axel de comprendre ce qu’il se passe et pourquoi cette équipe qui semble pourtant avoir un certain potentiel ne parvient pas à gagner de coupe. Alors petit à petit, par petites touches, il conseille Denis. « Rome ne s’est pas faite en un jour. » Ce proverbe, on le retrouve tout au long du livre et il devient en quelque sorte la maxime qui va guider Denis dans ses changements de tactiques. Jour après jour, pierre après pierre, l’entraîneur va découvre une nouvelle approche dans son rôle d’entraîneur. Car la réussite n’est pas qu’une question de talents, le mental peut faire des miracles. Et c’est cette vision des choses qu’Axel va inculquer à Denis : travailler les points forts des joueurs plutôt que d’aller s’acharner à vouloir corriger les défauts !

Ce récit est une aventure extraordinaire ! Nul besoin d’apprécier le football pour aimer ce roman qui parle d’une belle réussite collective, et qui donne une belle leçon de management en positivant, en encourageant, et en valorisant les atouts. Vous l’aurez compris, les noms ont été modifiés, mais il n’y a aucun doute sur l’identité de chaque personnage, dans ce club des Corons de Laurette qui n’est autre que le Racing Club de Lens !

Le site de l’auteur : http://www.stephane-bigeard.com/

D’autres bonnes lectures à réaliser :

Réagir à l\'article